MJ LUCH'OUVERTE

Une maison de jeunes au Luchet d'Antoing

Luch’ouverte est une antenne de la maison de jeunes Port'Ouverte située au cœur de la cité sociale du Luchet d'Antoing.

Adresse

2/3 Quai du Luchet d'Antoing – 7500 Tournai

Accès en Bus

TOURNAI Hospice (0.345 km) – Ligne 8, 98, 491, R, W
TOURNAI Prison (0.417 km) – Ligne 8, 98, V, W
TOURNAI Ecole industrielle (0.437 km) – Ligne V
TOURNAI Galterie Saint-Jean (0.473 km) – Ligne 491
TOURNIA Dorcas (0.548 km) – 8, 491, R, V, W

Voir les horaires sur le site TEC

Vous avez dit Luch'Ouverte ?

Un nom qui peut paraître étrange et pourtant....

La particule Luch’ évoque bien entendu l’implantation dans le quartier du Luchet d’Antoing. Mais il faut savoir que « L’uche » signifie aussi « Porte » en picard, ce qui rappelle l’attachement à la maison de jeunes Port’Ouverte.

Un peu d'histoire

Forte de ses quarante années d’action auprès des jeunes dans le Faubourg de Lille, Port’Ouverte a entrepris la démarche de porter cette expertise en dehors de ses murs historiques! Ce projet doit cependant être remis dans son contexte. Initialement l'association, n'avait pas l’intention de s'exporter de cette manière vers l’extérieur. Au commencement, il y a de cela une vingtaine d’année, des hommes des femmes ont cru bon de développer une activité pour les différentes générations du quartier. Des hommes et les femmes qui avaient compris toute l'importance de créer et de renforcer le lien social. Il y avait... du pain sur la planche... Cette aventure allait pourtant prendre fin au terme de l'année 2012. Un de nos partenaires de longue date se mourait pour des questions administratives et financières en dépit de la qualité du travail développé et de l'importance capitale qu'il revêt pour un quartier comme le Luchet d’Antoing . Pour Port’Ouverte, il était inconcevable que ce quartier se retrouve orphelin d’un projet porteur d'une telle plus-value sociale en particulier pour les plus jeunes. Les travailleurs sociaux, les habitants du quartier se sont mobilisés. Des jeunes conscients de ce qu’une telle structure leur apportait ont fait circuler des pétitions pour forcer autrement le destin. Mais sauver l’ASBL du Pain sur la Planche ce n’était plus possible. Port’Ouverte, dans un pari un peu fou, a alors proposé de prendre à son compte le développement d’une activité au profit des enfants et des jeunes du Luchet. Les Conseils d’administration du “Pain sur la Planche” et de Port’Ouverte se sont mobilisé pour opérer une transition bien complexe.