Accueil > Un peu d’Histoire

Un peu d’Histoire

De 1971 à nos jours

C’est en 1971 que débute l’histoire de Port’Ouverte. A l’initiative de personnes sensibilisées au problème de l’occupation des loisirs des jeunes du quartier. Une école de devoir , mise en place avec le concours d’étudiants instituteurs de l’école normale de l’état, dans une salle du presbytère et une salle de jeux installée dans la salle paroissiale sont ouvertes chaque soir. En outre des activités récréatives et sportives sont proposées durant le week-end. L’association dispose pour ce faire d’un local dans la cour de la paroisse et prend le nom de Club Porte Ouverte suite à un brainstorming suivi d’un vote au sein des jeunes. Durant ses deux premières années d’existence l’organisation est affiliée à la Fédération Nationale des Patros.

En 1974, la communauté franciscaine vient occuper le presbytère suite à la fermeture du collège franciscain. Le Club Porte Ouverte loue alors une maison dans la coure située à gauche de l’église au 184 de la chaussée de Lille pour accueillir les moins de douze ans et une autre au fond d’une impasse située sur la terrasse St Lazare et disparue aujourd’hui pour les plus grands : deux endroits distincts pour des activité adaptées aux deux catégories d’âge. L’école des devoirs et les activités sportives et autres se développent de plus belle. Un atelier de réparation de vélos et de mobylette s’ouvre également dans des locaux mis à notre disposition à la Marmite. C’est cette année-là également que les ateliers créatifs sont reconnus par la maison de la culture de Tournai et que des animateurs, engagés par elle, se chargent d’activités spécifiques…

Ce fonctionnement durera jusqu’en 1976, année durant laquelle l’association est reconnue par le ministère de la Culture comme Centre d’Expression et de Créativité et prendra le nom de Centre Porte Ouverte.

En septembre 1977 les personnes gravitant autour du projet se constituent en ASBL et la nécessité d’un nouveau lieu pour abriter les différentes activités se fait pressante.

En janvier 1978 l’ASBL Centre Porte Ouverte s’installe au 245 de la chaussée de Lille, une ancienne ferme située à l’angle de la chaussée de Lille et de la ruelle Minjean.

Hélas les pérégrinations autour de l’implantation des locaux continueront, puisque dès l’année suivante un avis de démolition de la maison pour l’élargissement de la ruelle Minjean parvient aux responsables. L’école des devoirs et les ateliers créatifs s’installent alors dans des locaux mis provisoirement à la disposition de l’asbl à l’avenue de la Ramée, face à la résidence Carbonnelle. Quelques mois plus tard ce sera finalement au n°9 de la ruelle métamorphosée en avenue que le Centre s’établira :
une petite maison près de trois autres, constituant une ancienne courée. Deux pièces pour commencer ! Il faudra se débrouiller mais on pourra y peindre, bricoler, jouer, lire, … et un grand terrain d’une vingtaine d’ares est loué pour le franc symbolique en face pour la mise en place d’un terrain d’aventure avec l’aide d’étudiants de l’IHECS.

Quelques semaines plus tard, deux des trois maisons se libèrent et le propriétaire accepte de les louer au Centre. Peu de temps après, nous aurons l’occasion de louer les quatre maisons. Elles demanderont bien des aménagements mais c’est une autre histoire.

C’est au début de l’année 1985 que le propriétaire décide de vendre les six petites maisons qui composent actuellement la propriété de la Maison de jeunes.

Avec l’aide financière d’un habitant du quartier, L’ASBL achète l’ensemble, malgré l’importance des travaux de restauration et d’aménagement. Les bâtiments sont bien situés dans le quartier et nous permettent de continuer le projet. D’autant plus que cette année là, s’offre au Centre la possibilité d’engager un animateur permanent. L’équipe est alors étoffées grâces aux différents programmes pour l’emploi développés par les pouvoirs publics.

Une demande de reconnaissance comme Maison de jeunes sera introduite auprès de l’exécutif de la Communauté française.

C’est le 1er janvier 1991 que Port’Ouverte sera reconnue comme Maison de jeunes en milieu spécifique de catégorie C.

Devant l’augmentation des activités et de la fréquentation une nouvelle demande de reconnaissance en catégorie B sera obtenue au 1er janvier 1998.

Progressivement et en lien avec les moyens financiers propres et l’aide extérieure (Subsides, Lion’s Club, Loterie Nationale, particuliers que nous remercions chaleureusement) les travaux nécessaires à l’aménagement des bâtiments sont planifiés. Certains voient le jour comme l’agrandissement des pièces par la suppression de certains murs, le remplacement d’une partie de la toiture. le percement d’une baie vitrée, l’aménagement d’un atelier et d’un des étages, l’aménagement des sanitaires... D’autres projets verrons le jour grâce aux talents des jeunes qui mettent la main à la pâte (ou plutôt au ciment), d’autres encore devront attendre fautes de moyens suffisants. Certains travaux sont d’ailleurs encore en cours ou en projet aujourd’hui.

Hélas début des années 90 notre terrain d’aventure est sacrifié, il est divisé en trois lots qui sont actuellement batis.
En décembre 2000 l’assemblée générale décide de changer la dénomination de l’ASBL en Port’Ouverte.

Depuis toutes ces années, la dynamique de la maison de jeune ne cesse d’augmenter et de plus en plus de projets sont montés toujours avec le même souci d’offrir aux jeunes la place qui leur revient dans la société. Ce qui vaut aujourd’hui au projet pédagogique de la Maison de jeunes Port’Ouverte d’être reconnu en catégorie 1.

Le défi pour la jeunesse est permanent et Port’Ouverte travaille quotidiennement depuis quarante ans à le relever. Gageons que nous pourrons encore soutenir les jeunes dans leur émancipation et les aider à devenirs des CRACS (citoyens responsables, actifs, critiques et solidaires) pour de nombreuses années encore...